Les valeurs sont exprimées en mg/l - La valeur limite est de 50 mg/l
Les chiffres du graphique représentent la moyenne de 12 prélèvements environ effectués
au cours de année sur des points dits de distribution ou de production.
(Sources : DDASS (ARS)

La profondeur du puits est de 29,55

La gestion de la distribution de l'eau est assurée par le SESEA
(syndicat d'exploitation de services d'eau et d'assainissement), 
A l'origine, la distribution était assurée par le SIDEN. Au 1er janvier 2004 le SESEA
devient Régie SIDEN FRANCE. Maintenant Noréade.
L'eau provient du château d'eau communal, approvisionné par une nappe phréatique.
Puisée, elle est ensuite traitée selon les normes sanitaires en vigueur.

La DDASS effectue le contrôle sanitaire en effectuant régulièrement des prélèvements
aux fins d'analyses. Les principaux critères d'analyse retenus sont : la qualité bactériologique,
les nitrates, les pesticides, le fluor et la dureté.

Une circulaire du SESEA, adressée aux habitants, rappelle la synthèse suivante :

          - notre eau est dure et sa minéralisation importante ;

          - la qualité bactériologique est bonne, conforme aux normes réglementaires ;

          - l'eau distribuée à la population et destinée à sa consommation, satisfait aux
            exigences de qualité.
          - l'eau consommée est sans risque pour la santé.

 

Attention : tous les Roeulxois ne sont pas forcément approvisionnés par le château d'eau communal.
La rue Jean Lebas par exemple, est alimentée par le château d'eau d'Escaudain.
Les mêmes contrôles rigoureux y sont opérés.

 

Quelques informations complémentaires sur l'eau en général  :

 

Il faut tout d'abord rappeler que l'eau est nécessaire à trois principaux usages :
agricole, domestique et industriel. Accessoirement, elle a également un usage public.


Les étapes de sa distribution sont les suivantes : captation de l'eau dans la nappe phréatique,
traitement de cette eau, stockage dans un château d'eau, puis enfin distribution aux utilisateurs.


L'eau pompée dans la nappe est en principe potable, mais pour la mettre en conformité avec la réglementation en vigueur (odeur, goût...), il est nécessaire de la traiter.
C'est ainsi que la chloration est systématiquement pratiquée.

Retour au sommaire